Interview ODILE DELBAS – BFM BUSINESS – OBJECTIF CROISSANCE

Vous êtes fondatrice d’ ODILE RENCONTRES, un réseau d’agences matrimoniale. On pensait ce concept révolu mais on se rend compte avec vous que finalement la cohabitation existe encore avec les agences et les sites de rencontres tels qu’ on les connaît aujourd’hui.

 

En effet, les agences matrimoniales ne sont pas obsolètes. Le développement de mon réseau ODILE RENCONTRES le prouve, il comporte aujourd’hui 8 cabinets. On connaît une très belle réussite et c’est pour cela que l’on est à la recherche de partenaires pour ouvrir d’autres cabinets. La vocation des sites et des agences est différente, donc on ne peut pas vraiment parler de cohabitation. Les agences matrimoniales sont dans une recherche qualitative alors que les sites web sont dans une consommation de rencontres. Le rôle des agences matrimoniales est de mettre en relation deux personnes qui ont un maximum de chances pour s’entendre et d’éviter à leurs adhérents de perdre du temps dans la recherche de leurs partenaires.

 

Vous dites que la cohabitation n’est pas appropriée donc que proposez-vous de différent ?

 

Les sites sur internet font le rapprochement entre deux personnes par l’intermédiaire d’algorithmes. En agence, ils sont reçus par le conseiller et de ce fait ils sont écoutés, entendus, conseillés, considérés et ils sont mis en rapport avec une personne avec laquelle ils ont un maximum de chances de s’entendre.

Le conseiller tient compte de différents critères : l’âge, les valeurs humaines, morales, du physique, des modes de vie ainsi que des projets sur l’avenir. Les clients sont sélectionnés,  sont d’ailleurs refusés les personnes mariées ou qui recherchent des aventures sans lendemain.

C’est une démarche qui fait preuve de beaucoup d’humanité.

 

Vous dites finalement que les algorithmes, sont selon vous trop réducteurs ?

 

Bien sûr, on fait référence à ce moment-là à des critères cartésiens alors que les relations humaines c’est tout sauf des équations mathématiques.

 

Quand vous avez des clients face à vous, quel est le top 3 des demandes ou attentes les plus fréquentes ?

 

Ils ont tous la même demande. Ils veulent rencontrer quelqu’un qui a le même leitmotiv qu’eux à savoir la relation sérieuse, sincère et pérenne. Ils veulent faire la bonne rencontre et ne plus souffrir, ne plus se tromper, ils veulent revenir à des valeurs beaucoup plus humaines et fuir le coté froid du numérique.

 

Vous existez depuis 25 ans, et vous avez un regard assez objectif sur ce qui s’est passé les 25 dernières années ? Qu’est ce qui a changé au-delà du numérique et du digital ?

 

La démarche est devenue plus naturelle et elle est désormais entreprise sans tabou, la florescence des sites internet à obliger les conseillers matrimoniaux à se repositionner et à proposer des services différents pour proposer autre chose que les sites internet (distribuer des adresses).

Toutefois la démarche reste toujours difficile à entreprendre puisqu’elle touche les émotions. Du coup, les conseillers ont dû faire des formations en développement personnel pour amener leurs clients à lâcher prise avec des croyances limitantes et des blocages, à révéler les éventuelles difficultés qu’ils ont et à mettre en valeur leurs propres atouts.

 

Quel est le coût de la prestation… Est-ce accessible à toutes les classes sociales ?

 

Je vous remercie de me poser cette question parce qu’il y a des fausses croyances ancrées sur les agences matrimoniales ; notamment sur le prix où l’on pense que les services d’une agence sont inaccessibles.  Partant du principe que tout le monde a le droit d’être heureux en amour, ODILE RENCONTRES propose différents types d’adhésion dont une sur mesure et qui tient compte des envies et des besoins de chacun. Dans tous les cas, les contraintes financières sont prises en compte. On peut accéder aux services d’une agence matrimoniale à partir de 55€ par mois.

 

En effet, à la portée de chacun ! Merci d’avoir été avec nous Odile DELBAS et merci pour ce que vous faites pour les femmes et les hommes.

Conception & réalisation : MCPM | La Collab